Ça charge !

Que recherchez vous?

À propos de Leadeuse Magazine

Plus qu'un magazine dédié à la femme camerounaise.

Bonjour, je suis Judith Christelle Manga Owono, la directrice de publication de Leadeuse Magazine, un magazine qui fait la promotion du leadership féminin et de l’autonomie financière de la femme camerounaise et africaine en général.

Je voudrais d’abord vous remercier de vouloir en savoir plus Leadeuse magazine.

Mon histoire

Après la naissance de mon troisième enfant en 20217, j’étais une mère célibataire à l’aube de la trentaine, sans ressource, avec pour background mon diplôme d’institutrice et mes trois enfants à charge issus de relations “compliquées”. 

Mon dernier fils Liam en main, je ne pouvais pas prétendre à être salariée car il m’aurait alors fallu employer à mon tour une nourrice pour s’occuper lui ce qu’un salaire d’institutrice (30 000 CFA -60 000 CFA) dans une école privée (j’ai échoué plusieurs fois au concours d’intégration) ne m’aurait pas permis, 

Cet ainsi que j’ai entrepris plusieurs petits commerces qui me permettaient de gagner un peu d’argent non loin de chez moi tout en m’occupant de mon bébé.

De la vente d’eau aux sandwichs passant par les chips de plantain, il était quand même difficile pour moi de joindre les deux bouts.

Par ailleurs j’ai toujours été très ambitieuse et j’aspirais à plus. Et un jour j’ai tapé la fameuse requête sur Google “comment gagner de l’argent en ligne”.

Je recherchais ainsi une autre source de revenu qui serait compatible à mon statu de mère d’un nourrisson et une chose en entrainant une autre, j’ai découvert l’activité qui changera à jamais ma vie, le marketing digital.

Tout de suite j’ai commencé à suivre les formations gratuites de Google et Facebook qui m’ont permis de trouver mes premiers clients en tant que freelance sur internet.

Ces premiers gains en tant que freelance m’ont permis d’acheter des formations plus avancées en marketing digital pour me spécialiser en publicité, rédaction web et email marketing.

Après 8 mois en tant que freelance, il était temps pour moi de gravir les échelons en créant une entreprise, j’ai donc vendu mon congélateur et puisé dans mes fonds de commerce d’eau et de sandwich pour créer ma propre agence digitale.

L’Agence Digitale La Networkeuse

Créé en janvier 2020, l’Agence Digitale la Networkeuse (ADN) sarl est une jeune startup qui aide les entreprises et les travailleurs indépendants à communiquer et vendre en ligne.

Avec ADN nous avons commencé à avoir une certaine notoriété qui nous a valu des parutions dans des magazines panafricains et même à la télévision nationale!

Ces petites réussites je les prenais comme un privilège mais je savais que j’avais encore une mission plus grande à accomplir.

À propos de Leadeuse Magazine 

Comme je vous l’ai dit plus haut, Leadeuse Magazine a pour but de faire la promotion de leadership féminin et l’autonomie financière de la femme camerounaise.

Vous l’avez certainement compris maintenant si vous m’avez lu jusqu’ici, ce projet est motivé par ma propre expérience mais il ne s’agit plus que de moi.

Il s’agit d’une part de femmes soucieuses de la condition de leurs paires et d’autre part des femmes en manque repère, de motivation et de raison de continuer la lutte pour changer leurs conditions de vie.

Leadeuse Magazine vient donc concilier ces deux catégories de femmes en rendant accessible les roles models féminin afin que d’autres femmes s’en inspirent et en donnant plus de visibilité et des ressources pour aider celles qui sont encore à la traine a fin qu’elles continuent d’avancer.

Pour ce faire nous faisons gratuitement la promotion des initiatives féminines et nous programmons régulièrement des séminaires de formation en entrepreneuriat, marketing digital et développement personnel pour les femmes qui désirent créer une autre version d’elles-mêmes.

Merci infiniment de m’avoir lu jusqu’ici, si vous désirez encourager le projet Leadeuse Magazine, accédez à notre cagnotte. Vos divers dons peu importe le montant, m’aide assurer un salaire régulier aux rédacteurs indépendants qui communiquent sur les projets des débrouillardes et assurer la promotion du magazine et donc des activités des femmes méritant plus de visibilité. Notre magazine est encore très jeune pour séduire les annonceures et de ce fait nous comptons sur nos propres ressources et celles des mécènes.

Merci