Ça charge !

Que recherchez vous?

Sport féminin. La Judokate Hortense Vanessa Mballa Atangana victime du syndrome Françoise Mbango.

Femme Camerounaise Sport féminin

Sport féminin. La Judokate Hortense Vanessa Mballa Atangana victime du syndrome Françoise Mbango.

Partager
sport féminin. La judokate Hortense Vanessa Mballa Atanga en route pour les jeux olympiques de Tokyo

Le sport féminin toujours à la ramasse au Cameroun.

Le Cameroun, nation de sport, mais de football d’abord. Pas étonnant alors que tous les regards soient rivés sur l’évènement de l’heure, le CHAN 2020 que le pays de Paul Biya a eu le privilège d’organiser. Pour ce rendez-vous sportif, le chef d’État a mis les petits plats dans les grands, il le fallait surtout après l’humiliation planétaire auquel les Camerounais ont fait face après que la CAF ait estimé que le Cameroun n’était pas prêt pour accueil une compétition internationale.

Il faut à tout prix clouer le bec des détracteurs. Tous les moyens sont mis en jeux pour que le monde entier apprécie les nouvelles infrastructures dignes de celles qui abritent la ligue des champions, quoi de plus normal, c’est quand même le pays de Samuel Etoo! Et c’est bouffi d’orgueil que l’ancien international camerounais va accueillir le président de la FIFA Gianni Infantino qui a fait le déplacement exprès pour le lancement du championnat d’Afrique des Nations.

Malheureusement, malgré tous les privilèges qui leur ont été accordés, les Lions A ne remporteront pas le CHAN 2020, et au même moment, une lionne se bat toute seule pour représenter son pays sous l’indifférence totale de son peuple. Cette lionne c’est Hortense Vanessa Mballa Atangana.

Si le sport féminin est quasiment laissé pour compte au Cameroun, certaines disciplines comme le football féminin trouve parfois grâce aux yeux des Camerounais et d’autres comme le Judo, personne n’en parle et ça Hortense Vanessa l’aura appris à ses dépens.

Quatre fois Championne d’Afrique, on pourrait aisément dire qu’Hortense Vanessa Mballa Atangana n’a pas choisi la bonne discipline pour être populaire et bénéficier des bonnes grâces du gouvernement camerounais. C’est donc toute seule qu’elle représentera le Cameroun aux Masters de Doha au Quatar qui s’est tenu du 11 au 13 janvier, mais malheureusement pour elle, les Camerounais ont d’autres chats à fouetter, le football masculin d’abord.

Pour cette fois, la lionne du Judo ne remporte pas la médaille d’or, mais occupe la cinquième place ce qui la positionne sur le top 10 mondial et surtout la qualifie pour les jeux Olympiques de Tokyo.

Celle que la France opportuniste commence déjà à appeler ” la mayennaise d’adoption” ira donc défendre le vert rouge jaune aux jeux olympiques de Tokyo, il est encore temps pour le gouvernement camerounais de lui apporter l’appui qu’elle mérite et ne pas répéter la même histoire que celle de Françoise Mbango qui n’a été reconnu par son pays qu’après avoir remporté la médaille d’or des jeux olympiques 2008.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *